Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Voyage en famille, fin 2006, dans quelques uns des fabuleux parcs nationaux de Tanzanie.

Quelques photos de mammifères principalement (par ordre alphabétique du nom français...).

Le Buffle d'Afrique (Syncerus caffer).
Vu dans tous les parcs. Dans le Arhusa National Parc, il peut être approché d'assez prêt sans trop de risque, car non agressif (dixit notre guide), contrairement à partout ailleurs. Comportement sans doute lié à son statut passé ou présent de gibier ?


 

Un Chacal à chabraque (Canis mesomelas), au petit matin, dans le Sérengeti



Autre chacal, intéressé par la même chose que des hyènes. Il risque de ne pas faire le poids...
Chacal doré (Canis aureus) , je pense...




Eland du Cap (si, si, il y a un "d" à éland) ou Antilope Canna (Taurotragus Oryx).
Grande antilope, d'une taille moyenne de 1,70 m au garrot et de 650 à 900 kg. Celle-ci, dans le Ngorongoro, était seule et sans doute malade ou blessée. Sur plusieurs photos, elle a la patte arrière droite levée. Elle est sans doute boîteuse et fera certainement bientôt le délice d'un fauve quelconque (la hyène rêve déjà... Il faut se méfier des effets d'optique, mais cela donne une idée de la grande taille de cette antilope).



Trop gros pour moi ! Je vais attendre encore un peu...



Des Eléphants de savane d'Afrique (Loxodonta africana).
Vus surtout dans le Lake Manyara National Park et Tarangire NP. Quelques uns dans le cratère du Ngorongoro.
Famille avec un bébé de quelques semaines, entouré de compagnons très protecteurs




Celui-ci semblait un peu irrité par notre présence.



 
 
Parmi les gazelles, la majestueuse Impala (Aepyceros melampus).
D'après Wikipédia, l'Impala est divisé en 6 sous-espèces. Je ne sais pas laquelle ou lesquelles vivent en Tanzanie.

Les Impalas mesurent généralement de 1,15 m à 1,45 m de long et environ 90 cm de hauteur à l’épaule pour le mâle et 80 cm pour la femelle. Les mâles ont une masse plus élevée que les femelles : de 53 à 75 kg contre 40 à 55 kg pour les femelles. Seul le mâle porte des cornes. Très nombreux dans le Tarangire. 

Pour une fois, la lumière était belle...





Des Bubales, dans le Sérengeti. Mais de quelle espèce... ?
Bubale de Coke  (Alcephalus busecephalus cokei), peut-être...


Grande antilope de la taille d'un cerf, dans le Sérengeti.
Cobe à croissant (Kobus ellipsiprymnus)
Facile à reconnaître : il suffit de regarder les fesses !



Une autre grande antilope : le Cobe Defassa (Kobus ellipsiprymnus defassa).
Ce serait, d'après ce que j'ai pu lire, une sous espèce du Cobe à croissant ci-dessus.
Au bord d'une petite rivière dans le Sérengeti.




Une toute petite antilope (30 à 40 cm, 3 à 5 kg) : le Dik-dik de Kirk (Madoqua kirkii )
Vu très souvent en couple. La mâle porte des petites cornes.
Nombreux dans le Tarangire NP.



Une autre antilope, des zones dégagées celle-ci : Gazelle de Grant (Gazella granti). 
Le mâle porte de cornes plus grandes que celles de la femelle.
Nombreuses dans la partie à herbe rase du Sérengeti.
Le Sérengeti, où tout au moins la zone que nous en avons vu (le Sérengeti s'étend sur presque 15000 km²), se découpe en paysages très différents : une zone d'herbe rase. C'est là que se trouvent les grands troupeaux d'herbivores (gnou, zèbre, gazelle de Grant et gazelle de Thomson). Ici, pas un arbre ! Ou alors, quelques rares arbres sur ou autour de monticules de rochers, repères des félins. D'après notre guide, l'herbe rase est plus riche que l'herbe haute (espèces et stade de pature différents). C'est sûrement vrai, mais la sécurité doit jouer également un grand rôle dans ce choix. Un lion se voit à plusieurs centaines de mètres !
Une autre grande zone d'herbe haute, toujours sans arbres. Beaucoup moins d'aniamux (peut-être également moins visibles). Nous y avons vu les Cobes, mais aucun gnou, ni zèbre.
Et troisième zone, une savane d'herbe plus ou moins haute, parsemée d'arbustes épineux. Présence de Girafes, Impalas, Babouins sur les rochers, etc.




Gazelle de Thomson (Gazella thomsonii )
Plus petite que sa cousine la Gazelle de Grant. Elle mesure environ 70 cm au garrot. Elle est facilement reconnaissable à sa barre noire sur le flan. Nous avons vu ces deux espèces dans le même milieu de plaine d'herbe rase sans arbre du Sérengeti, avec les gnous et les zèbres.
Ici une bagarre "amicale" entre deux mâles.




Le Topi (Damaliscus lunatus) est une grande antilope (115 cm au garrot pour 120 kg). Vu dans les milieux arborés.



Un autre animal emblématique de cette région : la Girafe (Giraffa camelopardalis) .
Plusieurs espèces (sous-espèces ?) vivent en Afrique de l'Est. Seule la Girafe masaï vit dans le nord de la Tanzanie.
Pour en savoir plus sur Wikipédia : Girafe



Un animal d'une beauté toute "personnelle" : le gnou bleu (Connochaetes taurinus).
Le mammifère vu en plus grand nombre. D'immenses troupeaux de plusieurs dizaines (centaines ?) de milliers de têtes dans le Sérengeti. Nombreux également dans le Ngorongoro. Toujours sur des pâturages très ras.
L'individu seul surveillait, d'un air très inquiet, deux lions endormis au bord de la piste, dans le Ngorongoro (je n'ai pas eu l'angle pour avoir le gnou et les lions sur la même image. Dommage...).




Animal majestueux s'il en est  : le Guépard (Acinonyx jubatus) .
Plusieurs individus ou familles rencontrés dans le Sérengeti.
Sur les photos ci-dessous, celui de loin l'est un peu trop justement, mais c'est notre premier rencontré. Que d'émotion ! Nous étions suffisamment éloignés pour voir et comprendre son manège. Il avait senti une gazelle que nous avions vu se réfugier dans un petit fourré à environ 40 mètres de lui. Le guépard a suivi la piste olfactive sans précipitation, jusqu'à ce fourré. Mais entre temps, la gazelle s'était discrètement carapatée, à pas lents au début, puis à pleine vitesse, avant de s'arrêter à environ 200 mètres, en regardant vers le félin d'un air de dire "raté, mon vieux !".


Pour celui-ci, sur un rocher, à aucun moment, nous avons eu la sensation de le gêner. Pourtant, nous en étions à moins de 10 mètres !




Une famille,


 
Un jeune,




Un animal que nous avons peu vu, car nous avons visité peu de zones humides : l'hippopotame (Hippopotamus amphibius)
D'après Wikipédia les hippopotames mesurent en moyenne 3,5 mètres de long et 1,5 mètres au garrot pour un poids de 1500 kg à 3200 kg.

On estime que leur vitesse maximale peut aller de 30 km/h à 40 km/h, voire 48 km/h. Ils ne peuvent cependant soutenir une telle vitesse que sur quelques centaines de mètres.




Un animal un peu moins photogénique que le Guépard... : La Hyène.
Sauf erreur, celles-ci doivent être des Hyènes tachetées (Crocuta crocuta).
L'une des deux a certainement eu un petit incident de parcours...
Dans le Sérengeti et le Ngorongoro surtout, mais peu d'individus vus.


Un autre animal mythique de l'Afrique : le Léopard (Panthera pardus)
3 individus vus durant notre séjour. Mais jamais en de très bonnes conditions (encore moins pour la photo).
1 à Arhusa National Park, le premier jour, durant notre premier safari. Notre guide connaissait sa présence dans ce parc, mais n'en avait jamais vu. Il était tout content. Et nous donc !!!! Il a traversé la piste en forêt, quelques mètres devant la voiture, puis a sauté le fossé. Curieux, il nous a attendu quelques secondes. Mais très faible lumière donc photo floue (celle en gros plan).
1 dans le Sérengeti (dans l'arbre). Celui-ci était beaucoup plus paisible, car endormi dans la fourche d'un arbre. Donc pour la photo, 2 demi-léopard !
Le 3ème a été vu quelques secondes également sur une piste forestière, sur le haut du cratère du Ngorongoro. Il courrait tranquillement devant la voiture, jusqu'à la première "trouée" dans la forêt (pas de photo).






Un autre "grand" d'Afrique : le Lion 
Il existe, d'après Wikipédia, plusieurs sous-espèces de lions. Celle rencontrée dans la région serait Panthera leo massaicus.
Plusieurs groupes (de 2 à une vingtaine d'individus) vus dans le Sérengeti et le Ngorongoro. 
A lui seul, le rugissement du mâle, la nuit, vaut le voyage. Tout le monde, je pense, a entendu ce rugissement dans des reportages animaliers à la télévision. Maintenant, imaginez-vous en plein milieu du Sérengeti, la nuit, sous la tente, avec ce rugissement au loin. Un moment fort ! Très fort ! 
Comme beaucoup d'animaux, les lions rencontrés ont été totalement indifférents à notre présence. 
2 premières photos : femelles sur les quelques rochers qui parsèment les zones non arborées du Sérengeti. Excellents points d'observation de la plaine alentours.





Une série de lions loins.
2 grands mâles dans les herbes hautes qui ont rejoint en courant un groupe de femelles ayant (probablement) tué  une proie. Ce seront les seuls gros mâles que nous verrons. De loin malheureusement.
Et un gnou sert de casse-croûte à une lionne.





Une famille dans le cratère du Ngorongoro. Maman et ses 4 bébés (si, si...).




Junior fait un calin à maman, et un jeune mâle.




Otocyon ou Renard à oreilles de chauve-souris (Otocyon megalotis).
Une famille rencontrée au petit matin, en quittant notre bivouac dans le Sérengeti. Deux juvs, au pelage humidifié par la rosée, se sont tapis dans un fossé, attendant notre éloignement.


 




La queue en l'air, le Phacochère (Phacochoerus aethiopicus) !




Maman Phacochère et bébés Phacochère...





Autre temps fort : rencontre avec les Rhinocéros noirs (Diceros bicornis). Seulement 5 individus vus, tous dans le cratère du Ngorongoro. 
Ils nous ont longuement sentis et écoutés (leur vue est, paraît-il très mauvaise), mais sans jamais s'approcher. Dommage... Mais fort quand même !





Dans la famille des singes, un singe forestier et farouche : le Colobe guéréza (Colobus guereza)
Au Arusha National Park





Les enfants s'amusent, le papa médite... Les Babouins.
Babouin jaune (Papio cynocephalus) peut-être.




Un singe aux noms multiples d'après Wikipédia : le vervet (Chlorocebus aethiops), ou singe vert ou callitriche ou grivet.
Beaucoup de sous-espèces. Je ne sais pas à laquelle appartiennent ceux-ci.

 


 

La seule espèce de zèbre présente en Tanzanie, semble-t-il, est le zèbre des plaines ou zèbre de Burchell ou zèbre commun (Equus burchellii).

Pour en savoir plus sur Wikipédia : zèbre.  

La majeure partie de ceux que nous avons rencontrés se situaient dans la zone "à herbe rase" du Sérengeti. Sur plusieurs dizaines de kilomètres d'une piste toute droite, des dizaines de milliers de zèbres, gnous et gazelles ont été vus. L'une des photos jointe tente de rendre compte de cela. Le but est moyennement atteint. Pas facile d'illustrer une telle quantité d'animaux si étalés dans un paysage homogène et sans relief.

Très peu de jeunes zèbres rencontrés. Mais outre leur plus petite taille (forcément...), les jeunes et immatures sont caractérisés par un pelage plus roux.

Quant aux adultes, de loin, notre vue n'en distingue pas les rayures. Ils apparaissent donc gris ! (étonnant la première fois !).



Vous avez dit "rayés"...



 

Scènes familiales...



 

 

Une série que quelques mammifères de plus petite taille, et pas tous très bien identifiés...

Sauf erreur, un Daman des rochers (Procavia capensis).
Quelques individus vus sur les rochers plantés au milieu du Sérengeti herbeux.




Un écureuil d'espèce indéterminée, mais curieux...




2 mangoustes naines (d'espèce indéterminée) qui semblent squatter des termitières.
Certes, ce n'est pas en gros plan. Mais elle étaient loin...et naines !





Deux reptiles,

Le plus coloré est le mâle d'Agame des colons ou Margouillat (Agama agama), et le plus terne est sa femelle.



Une tortue, qui pourrait être Pelusios sinuatus, Péluse à bord sinueux, qui prenait un bain de soleil au bord d'un cours d'eau. Photographiée du haut d'un pont dans le Tarangire NP. Les formes sont un peu écrasée, car elle a un joli nez pointu peu visible ici. Taille d'environ 30 cm.




Et pour terminer, un bousier (espèce non déterminée) à l'ouvrage, dans le Sérengeti.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, vu les tailles comparées de l'animal et de sa "bille", ces bousiers se déplacent très rapidement. Ils poussent leur trophée en marche arrière. Et emportés par leur élan, ils passent fréquemment par dessus. Puis reprennent leur périple...




A suivre...

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Audubon nature
  • : Photos nature de "mon" marais et de mes voyages.
  • Contact

Recherche

Archives