Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Court séjour en famille de quelques jours à New-York début mai 2008. Le but de ce voyage n'était évidemment pas l'ornithologie, mais on ne se refait pas !
Les oiseaux ne sont pas très nombreux à Manhattan. Les oiseaux les plus communs sont le Pigeon domestique, le Moineau domestique et l'Etourneau sansonnet. Les mêmes que chez nous !
Seul le bord de mer et surtout Central Park permettent de voir des espèces un peu plus "exotiques".
Voici donc une petite série d'oiseaux de New-York City. La qualité des clichés n'est pas toujours top, car le seul objectif que j'avais amené est un 18-70 mm. Et à 70 mm, on est loin d'un super zoom ! Beaucoup d'images sont donc fortement recadrées.

Premier oiseau, un oiseau d'eau, le Cormoran à aigrettes (Phalacrocorax auritus). Les aigrettes semblent visibles surtout sur des individus nicheurs. Pas vues sur les new-yorkais.
Plusieurs individus le long des quais de Manhattan et sur les plans d'eau de Central Park.





Oiseau très présent à Central Park, le Merle d'Amérique (Turdus migratorius). C'est "l'équivalent" du Merle noir sur le Vieux Continent.





Autre oiseau assez commun dans les zones un peu "sauvages" de Central Park, mais également dans d'autres petits parcs un peu boisés, le Moqueur chat (Dumetella carolinensis). Presque de la taille d'un Merle.






Autre rencontre colorée dans Central Park : le Carouge à épaulettes (Agelaius phoeniceus)





Un geai d'une couleur inhabituelle pour les Européens, le Geai bleu (Cyanocitta cristata).
Un peu trop farouche pour le 70 mm...




Une photo pour montrer que Central Park ce n'est pas seulement les pelouses bien tondues sur lesquelles se prélassent des citadins en mal de verdure, mais que c'est aussi des (petits) sous-bois sombres dans lesquels coulent des petits ruisseaux. Un oiseau furtif vu à plusieurs reprises dans ce milieu , la Paruline des ruisseaux (Seiurus noveboracensis). Son sourcil marqué me plait bien...




Une jolie petite tourterelle, que je soupçonne de m'avoir réveillé vers 4h30 le matin, dès les premières lueurs du jour : La Tourterelle triste (Zenaida macroura).
Je lui pardonne...




Deux photos pour montrer que les milieux sont variés dans Central Park. Dans ce beau sous-bois fleuri, se cachait la Grive fauve (Catharus fuscescens)




Un beau pic en plein casse-croûte, le Pic flamboyant (Colaptes auratus). Toujours dans Central Park.




Un oiseaux tout petit, farouche, donc fortement recadré (au 70 mm...), mais bien coloré, la Paruline masquée (Geothlypis trichas). Seul le mâle a ce beau masque noir.
Vu dans Central Park et Liberty Island.




Encore un petit bien sympathique, caché dans le sous-bois, le Bruant à gorge blanche (Zonotrichia albicollis). Ses 2 points jaunes en avant de l'oeil sont caractéristiques.

 
Cherchez bien, il est là...


Ils sont partout ! Même au milieu des buildings, on trouve des oiseaux !
Ce n'est pas tout à fait vrai. Mais ce Cardinal rouge (Cardinalis cardinalis) nous a quand même surpris, perché sur son lampadaire, au pied des grands immeubles de Manhattan (centré sur la photo, pour pouvoir le repérer...). Quelques autres vus dans Central Park.






Moins coloré que le cardinal, le Vacher à tête brune (Molothrus ater).
A Central Park, il ne justifie que la moitié de son nom français. Je vous laisse deviner laquelle... ;-)




Un oiseau avec de beaux reflets bleutés, le Quiscale bronzé (Quiscalus quiscula). Plusieurs individus vus dans Central Park et sur les pelouses de Liberty Island.






Une espèce habituelle en Europe (au moins en hiver sur les côtes Atlantiques françaises), mais que j'ai trouvé étonnant de voir ici et à cette date (10 mai) , la Bernache cravant (Branta bernicla). La dernière est juste un prétexte pour montrer Manhattan...


 

 



Une Mouette rieuse maintenant. Enfin...il y a une petite astuce, car chez nos amis Yankees, la Mouette atricille (Larus atricilla) se nomme...Laughing Gull ! Et oui...
Il s'agit bien ici d'une Mouette atricille adulte nuptiale.
Celle-ci a été photographiée sur Liberty Island, île sur laquelle se trouve la Statue de la Libertée, à l'entrée de New-York. Avec quelques unes de ses copines, elle venait quémander des frites aux touristes...




Ces Mouettes atricilles étaient très peu farouches et fortement bruyantes. Leur "rire" est quand même un peu moins disgracieux que celle du Vieux Continent.






Un autre laridé qui a de très proches cousins en Europe. Considéré comme espèce à part entière ou comme sous-espèce selon les sources, le Goéland d’Amérique (Larus smithsonianus) ou Goéland argenté d'Amérique (Larus argentatus smithsonianus).
Vous avouerez que la différence avec "le nôtre" n'est pas flagrante !
Ces immatures en tout cas n'étaient pas farouches...






Autre laridé, le Goéland à bec cerclé (Larus delawarensis).
Assez nombreux sur les quais de Manhattan sud et de Liberty Island.






Variabilité de plumage et même de couleurs de pattes. L'individu qui "gêne la vue sur Manhattan" ;-) a des pattes plus ternes que l'autre. Mais d'autres images montrent des spécimens avec des pattes plus ou moins grises. Les plus âgés ont des pattes plus grises.






Dernier photo de cette série ornitho sur New-York, avec une photo montrant 3 espèces visibles parfois sur le Vieux Continent (Mouette atricille, Goéland à bec cerclé et Bernache cravant), mais probablement très rarement ensemble !
Et une autre photo montrant que je n'étais pas le seul à m'intéresser à la faune ailée de Central Park (ceux-ci "chassaient" une paruline paraît-il très rare ici).




Et deux espèces de mammifères.
Un écureuil, présent dans tous les parcs, même de petite taille,






Et l'autre mammifère, de loin numériquement le plus représenté,
L'hominidé...

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Audubon nature
  • : Photos nature de "mon" marais et de mes voyages.
  • Contact

Recherche

Archives