Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 10:47
Quelques insectes, pour changer...
Les Syrphes sont nombreux au printemps. Ils ressemblent souvent aux abeilles et aux guêpes, mais se nourissent généralement du nectar des fleurs. Il y a beaucoup d'espèce dans cette famille. J'ai essayé de déterminer l'espèce, mais dans tous les cas, j'ai demandé confirmation sur les listes de discussion spécialisées sur Internet. J'espère qu'il ne reste pas trop d'erreurs...
Souvent ces charmantes petites bêtes n'ont pas de nom "français" et ne porte qu'un nom scientifique. Et encore, il arrive même que le nom scientifique change ! Pas simple, le monde des insectes... 
Le premier Chrysotoxum cautum. Il a du se dire "je vais ressembler à une guêpe pour que l'on me fiche la paix !".


Eristalis tenax, l'Eristale gluante, normalement...



Volucella zonaria, un mâle semble-t-il, a des faux airs de frelon


Et son cousin Volucella inflata, une femelle ici, ressemble plus à une mouche
Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 11:55
2 espèces proches, bien présentes dans le marais Audubon en cette fin mai.
D'abord Libellula depressa, la Libellule déprimée. Un mâle à l'abdomen bleuté (pruineux) et une femelle à contre-jour,



Et sa cousine, Libellula fulva, la Libellule fauve. Un mâle coopératif...
Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 10:00
2 cousins aux noms pas faciles à prononcer...rencontrés dans le marais Audubon.
Le premier, rencontré le 30 mai, je ne l'avais pas reconnu. Mais il n'a fallu que quelques minutes pour qu'il soit démasqué grâce aux listes de discussion sur Internet !
Il s'agit donc de Orthetrum cancellatum, l'Orthétrum réticulé, un mâle immature.



Le second, c'était ma première rencontre avec lui, le 27 juin, plus fin, un mâle adulte Orthetrum albistylum, l'Orthétrum à stylets blancs, reconnaissable entre autre à...ses stylets blancs (appendices anaux du mâle) ! Ben oui !
Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 08:50
Retour sur une rencontre d'il y a quelques jours (le 22 mai), avec une toute frêle libellule, Coenagrion mercuriale, l'Agrion de Mercure. Cette espèce, au moins en Loire-Atlantique, a besoin de prairies humides, parcourues de filets d'eau légèrement courante. C'est une espèce fragile par sa constitution et surtout par son milieu, de plus en plus souvent "aménagé" et asséché au nom de la productivité...
Un mâle, bleuté


Il se reconnaît facilement grâce au dessin caractéristique du deuxième segments (juste en dessous de l'attache des ailes).


Une femelle, plus pâle (ma seule photo...)


Et un jeune mâle, fraichement éclos, pas encore complètement bleu,
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 18:26
Belle rencontre avec une espèce qu'il est encore facile de voir dans la Marais Breton (nord Vendée et sud Loire-Atlantique), le Busard cendré (Circus pygargus). Ces deux-là sont venus me voir, alors que j'étais garé sur un petit chemin de terre, pas trop fréquenté par les voitures.
Madame d'abord, avec sa belle livrée brune,


Zut, il en manque un bout (mais j'aime bien la photo quand même...) !



Et Monsieur, noir et blanc, également en chasse dans le secteur,
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 17:48
Balade sur l'île de Noirmoutier (Vendée), près d'une belle colonie mixtes de laridés (mouettes, goélands et compagnie). Près, mais pas trop quand même pour éviter les dérangements, fortement préjudiciables en période de reproduction.
En plus de la classique Mouette rieuse (Larus ridibundus), y niche également sa blanche cousine, la Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus).



Deux espèces de Sternes nichent également sur ce site.
La Sterne pierregarin (Sterna hirundo), jolie sterne au bec rouge,



Et la Sterne caugek (Sterna sandvinencis), qui est également une hivernante de plus en plus fréquente dans la région.
Si l'on voulait faire un peu d'anthropomorphisme, on pourrait s'imaginer une pièce en 3 actes.
Acte 1, Monsieur amène un cadeau à sa belle


Acte 2, toute bonne action mérite récompense...


Acte 3, ça s'arrose !


La réalité n'est pas si éloignée que cela ! Le poisson apporté est bien une offrande nuptial (il n'y avait pas encore de jeunes à nourrir). L'accouplement, elles sont là pour ça... Le petit coup à boire est surtout lié à une chaude journée dans une colonie en plein soleil. Beaucoup d'oiseaux s'abreuvent en quittant les îlots de la colonie.

La cohabitation entre les oiseaux d'une même espèce et entre espèces est généralement bonne. Mais de temps en temps surviennent quelques courtes altercations,



Etaient également présentes sur le site, une Sterne naine (Sterna albifrons), non nicheuse ici, et une grande sterne au bec orange...mais chut !
Malheureusement pas de photos de ces 2 belles espèces.
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 14:00
Sauvages ces libellules finalement...
Celle-ci porte le doux nom de Lestes barbarus, le Leste sauvage ou Leste barbare. Ils ne sont pourtant pas si effrayants que cela ! Pour leurs proies, peut-être... ?
Je les ai photographiés au lac de Grand Lieu (Loire-Atlantique), où ils semblent très présents. Dans le marais Audubon, ils sont beaucoup plus rares.
Des femelles,



Un mâle,



Et un individu qui se croyait pourtant bien caché...



Mais vous me direz  "Sur cette photo, comment être sûr de l'espèce, en voyant si peu l'animal ?"
C'est une bonne question, mais pour une fois, il y a un critère très simple et visible ici, pour la reconnaitre à coup sûr (au moins parmi les espèces présentes dans la région). Et ce critère souvent utile, c'est le ptérosigma. (P.S. : quelqu'un m'a dit récemment "Sur ton blog, les photos sont sympas, mais je ne comprends rien au texte !". Cela ne va donc peut-être pas s'arranger aujourd'hui...).
Le ptérostigma, c'est cette petite cellule du bout de l'aile, dont la forme et la couleur donnent souvent des indications précieuses pour aider à trouver l'espèce ou le sexe d'une libellule. Chez Lestes barbarus, le ptérostigma est bicolore. Ce n'est pas le cas chez les autres lestes de la région.
Repost 0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 17:44
Quand il s'agit d'une libellule, c'est moins effrayant...
Une jeune et jolie femelle Libellula fulva, la Libellule fauve. Espèce bien présente dans le marais Audubon.
Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 21:42

C'est facile de découvrir de nouvelles espèces quand on débute...
Donc 2 nouvelles libellules.
Un très grande, Anax imperator, l'Anax empereur. 2 individus rencontrés; 2 mâles. Un assez tôt le matin, qui a bien voulu se laisser approcher. Le second, rencontré en fin de journée, était beaucoup plus actif, et beaucoup plus méfiant...




Et deuxième espèce nouvelle, Somatochlora metallica, la Cordulie métallique ou Chlorocordulie métallique. Celle-ci, une femelle, était également très active. Très souvent en vol, parcourant son territoire de long en large, elle ne s'est posée que très rarement, et à chaque fois en hauteur. Mais bon... 

Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 19:06
Malheureusement pas pour la science, juste pour moi...
Ce jeune mâle Crocothemis erythraea, Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate, a bien voulu se laisser photographier après une longue période de cache-cache.
C'est le premier que j'identifie de cette espèce (et je me suis fait confirmer par plus savant que moi). Ce mâle immature n'a pas encore la belle couleur rouge écarlate de l'adulte. Je vais surveiller cela de près...

Repost 0

Présentation

  • : Audubon nature
  • : Photos nature de "mon" marais et de mes voyages.
  • Contact

Recherche

Archives