Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 15:13
Par un coup de chance fantastique, j'ai réussi à photographier cette étoile de mer extraordinaire.
D'abord, elle se précipite en courant vers ces deux Goélands argentés médusés...



Ensuite, elle s'éloigne par lévitation...




En réalité, cette pauvre étoile de mer s'apprête à servir de casse-croûte à ces Goélands argentés.
Lors de coéfficients de marées assez élevés et à marée basse, les goélands du port du Croisic (Loire-Atlantique), font une razzia sur les étoiles de mer, présentes en grand nombre semble-t-il, à l'entrée du port.
Mais elle sont souvent trop grandes pour être avalées "tout rond". Les goélands les prennent, les relâchent, les piquent, jusqu'à réussir à en sectionner un ou deux bras. Elles sont ensuite prestement avalées...
Ce qui m'a fait m'intéresser à cette scène, c'est l'attitude du goéland de gauche. A aucun moment, il n'a essayé de chiper l'étoile de mer à son congénère. Il n'a fait que quémander en poussants des petits cris aigües. Les juvéniles et les immatures font souvent cela. Alors que celui-ci est également un adulte. Lorsque j'ai montré ces images sur l'une des nombreuses listes "yahoogroupes" auxquelles je suis abonné, une explication fort plausible m'a été donnée : une femelle qui quémande une offrande, avant de passer aux choses sérieuses !
Je n'ai pas vu la suite, je ne sais pas...
Repost 0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 13:28

Dans cette mangeoire en pleine ville (à Brest), la Mésange noire (Parus ater) est cet hiver bien présente, et l'une des moins farouches.


La Sitelle torchepot (Sitta europaea) vient également chercher sa graine; mais elle, beaucoup plus furtivement

Repost 0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 13:13

Les parcs urbains avec des plans d'eau permettent souvent d'observer dans de très bonnes conditions, des espèces sauvages souvent farouches en pleine nature.

Ici, dans le parc du Stang-Alar à Brest, cette jeune Mouette rieuse (Larus ridibundus) de premier hiver, agite avec ses pattes, la vase du fond de l'étang, dans l'espoir de voir remonter quelque animal comestible.

La Foulque macroule (Fulica atra), n'a pas peur de l'Homme et n'hésite pas à s'aventurer sur la terre ferme.


J'ai également eu l'occasion de voir des Fuligules morillons en plongée, dans l'eau claire et peu profonde. Leur souplesse, leur grâce et leur vitesse de déplacement sont vraiment surprenantes (trop pour le photographe...). Je n'avais jamais eu l'occasion de voir cela en pleine nature.

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 12:54

Cette jolie femelle de Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) est venue se poser au dessus du velux de ma chambre. Quelques photos bien au chaud...

Repost 0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 12:34

Distribution de tournesol à la mangeoire. Les Mésanges bleues (Parus caeruleus) sont les plus assidues et les moins farouches.
En approche (il faut souvent faire la queue...)

Retour dans le lilas pour "casser la graine"


"Hé. Ho ! Ne mangez pas tout..."


L'Accenteur mouchet (Prunella modularis) fréquente aussi la mangeoire. Mais toujours au sol, furtivement, quand il n'y a pas trop de monde, et après une approche prudente.

Repost 0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 22:19

Certaines fois, le visionnage des photos donne de bonnes surprises...

Merci à ce Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), qui a eu la bonne idée de plonger juste au bon moment !

 

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 18:24
Balade aujourd'hui sur l'île de Noirmoutier (Vendée), à la recherche d'une mouette américaine (la Mouette de Franklin), vue sur l'île à plusieurs reprises ces derniers temps. Enfin, "vue"...mais pas par moi ! Je l'ai cherchée un bon moment, mais pas la queue d'une mouette yankee.
En compensation, outre le soleil et le paysage sympa, quelques belles troupes de limicoles; dont ces Bécasseaux sanderling (Calidris alba), accompagnés de quelques Tournepierre à collier (Arenaria interpres). Pour les distinguer sur ces images, les Tournepierre ont la tête sombre et les Sanderling, la tête claire.


















































Les Sanderling viennent picorer les algues amenées par la marée, parfois tout près de l'observateur. Mais à la moindre alerte, c'est l'envol généralisé. Pas grave ! Moins de deux minutes après, ils sont de retour...

Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 22:18
Aujourd'hui, création d'une page sur quelques oiseaux rencontrés à New-York, au printemps dernier.
Même si ce n'est pas un haut lieu de l'ornithologie mondiale, rien n'empêche de laisser traîner les yeux...et l'appareil photo.

Ici, un Goéland à bec cerclé...devant Manhattan !
Repost 0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 17:36
La nouveauté du jour, c'est la mise en ligne d'une page sur un voyage en Islande, réalisé en...2005 (mieux vaut tard que jamais !).
Surtout des photos d'oiseaux, et quelques paysages pour illustrer le milieu.
Par exemple , celle-ci :






















Tout le monde a reconnu le Macareux moine (Fratercula arctica).
Et bien évidemment, c'est la photo la plus moche de la série. Enfin presque... ;-)
Repost 0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 18:14

4 jours passés fin septembre sur le merveilleuse île d'Ouessant (Finistère très très Ouest...). Météo magnifique due à un frais vent de Nord - Est. Favorable pour le soleil (pas un nuage pendant 3 jours entiers ! Si, si...), mais beaucoup moins favorable pour l'ornithologie. Très peu de passage en mer. Mais les vents d'Est apporterons un bon nombre de passereaux du nord de l'Europe, dont "l'emblème" de Ouessant, le Pouillot à grands sourcils. Pour ma part, sur les 3 - 4 présents pendant mon séjour, je n'en ai vu aucun !  J'ai été probablement trop impatient et parfois gêné de scruter dans les jardins des Ouessantins...
Mais il restait un limicole américain, arrivé quelques jours plus tôt, le Bécasseau tacheté (Calidris melanotos). Il m'a fallu 2 passages sur le site, pourtant indiqué par 2 ornithos (Aurélien, bien connu du monde ornitho, et Nicolas, ornitho et photographe nordiste. Merci à eux...), pour enfin le voir. Une fois "la bête" trouvée, quel régal !! Un oiseau pas du tout farouche, parfaitement insensible à la présence humaine, qu'il n'avait probablement que très peu côtoyé jusqu'à présent. Après une approche toute en douceur, je me suis assis dans les galets, sans bouger, et j'ai attendu. Il a tranquillement continué son activité (recherche de nourriture, toilettage, etc.), et s'est tout doucement approché de moi, parfois jusqu'à 4 mètres ! L'appareil photo a commencé à crépiter (près de 200 photos... vive le numérique !), sans que le bruit du déclencheur ne l'inquiète. Moment magique !
Place aux images...




















Parfois un peu étonné par ce bipède le cul dans les galets... 























Mais l'important, c'est de trouver à manger avant de reprendre la route...












































































Alerte quand les Tournepierres à collier détectent un danger potentiel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Finalement, ce n'était rien ! Une petite séance de toilettage, pour continuer à être la star des galets...













































































Les meilleures choses ayant une fin, je me suis éclipsé le plus discrètement possible. Même s'il ne reverra probablement jamais ses amériques natales, nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance pour ses voyages futurs...

Repost 0

Présentation

  • : Audubon nature
  • : Photos nature de "mon" marais et de mes voyages.
  • Contact

Recherche

Archives