Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Pour cette troisième et dernière page de mes libellules 2008, nous quittons les  Zygoptères ou Demoiselles, pour passer aux  Anisptères ou Libelles.

Première espèce, de la famille Aeschnidae, Aeshna cyanea, l'Aeschne bleue.
Je n'ai photographié que cette pas très bleue, mais superbe femelle,




Autre Aeschne, Aeshna affinis, l'Aeschne affine.
Egalement un seul individu photographié, un mâle,




Troisième et dernier Aeschne de cette série (vous aurez remarqué qu'il y a un "c" dans le nom vernaculaire en français, mais pas dans le nom scientifique. Pas simple, le monde de la libellule...). Ces 2 individus photographiés en vol, sont normalement des mâles de Aeshna mixta, l'Aeschne mixte. J'ai bien dit normalement... (en plus photographiés au zomm 80-400, qui n'a pas la qualité d'un objectif macro).


 

 

 

 

De la famille Libellulidae, Libellula depressa, la Libellule déprimée. Des photos moyennes, prises au 80-400 ou de loin et fortement recadrées (je ferai mieux l'année prochaine...).
Une femelle,




Et des mâles,




Libellula fulva, maintenant. La Libellule fauve. Parmis mes rares photos prises en Bretagne.
Un mâle morbihannais (bien loin),




Et un couple, sous le soleil brestois,

 

 

Autre genre, les Orthetrum. Plusieurs espèces vivent dans la région, mais je n'ai que Orthetrum cancellatum, l'Orthétrum réticulé à montrer. Encore des individus bretons.

Une femelle prise en forêt de Brocéliande (Ile-et-Vilaine, il me semble...),




Et ces mâles, près de la mer, dans le Golfe du Morbihan,




Autre genre, avec 3 espèces bien présentes dans "mon" marais, les Sympetrum.
D'après ce que j'au pu en voir, les sympetrum sont d'abord assez farouches, puis ils se laissent souvent "apprivoiser", après 2 ou 3 tentatives d'approche lente et discrète. Parfois même, j'ai réussi à en toucher, sans les faire fuire.

D'abord Sympetrum meridionale, le Sympetrum méridional (facile...). Il se caractérise, à distance, par des pattes assez jaunes et des lignes noires sur le thorax, très limités ou absentes.
Des femelles, dans toutes les postures et en détail,




Des mâles Sympetrum meridionale immature, pas encore rouges,




Et des mâles Sympetrum meridionale mature, au coloris rouge souvent pâle,

 

 

Deuxième sympetrum de la série, Sympetrum sanguineum, le Sympetrum rouge sang ou Sympétrum sanguin. Au contraire de son cousin MeridionaleSanguineum  a les pattes bien noires, des sutures au thorax marquées, et les mâles adultes sont rouges...sang.
Des femelles,




Et des mâles bien rouges,




Et pour terminer avec ce genre, Sympetrum striolatum, le Sympétrum à côté strié ou Sympétrum strié. Lui a des lignes jaunes sur des pattes assez noires et les mâles sont moins rouge vif que Sanguineum. Au moins dans les livres...
Donc, sauf erreur, des femelles Striolatum,




Et ce qui me semble être des mâles immatures Striolatum,



Et voila pour mes trois pages de "libellules 2008".

Rendez-vous pour la saison 2009...

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Audubon nature
  • : Photos nature de "mon" marais et de mes voyages.
  • Contact

Recherche

Archives